Massage thaïlandais

Introduction

Le Wat Pho (« temple du Bouddah couché »), à Bangkok, est considéré comme le lieu de naissance du massage thaïlandais. On peut y admirer plusieurs statues d’ermites effectuant les gestes de la méthode d’automassage, réalisées à la demande du roi Rama III (1787-1851). De nombreuses peintures murales y présentent aussi les points d’acupression. Pour les personnes qui travaillent aujourd’hui comme masseur ou masseuse, il est indispensable d’être formé.

Concept

Le massage thaïlandais repose sur le concept des lignes d’énergie liées au corps. Si ces lignes sont bloquées, cela peut provoquer des problèmes de santé tels que le stress ou l’hypertension. Le massage traditionnel thaïlandais a pour vocation de libérer ces lignes d’énergie bloquées. Les parties à traiter sont pressées avec les pouces ou diverses parties du corps afin de favoriser la circulations de l’énergie via les lignes vitales du corps.

Type de massage

Les principales lignes d’énergie sont pressées pour débloquer le flux d’énergie. Les muscles sont étendus afin que le stress et la tension musculaire et de l’esprit diminuent. Le massage, dont la durée peut être de deux heures, se finit par le massage du cou et de la tête. Le massage thaïlandais peut également inclure un massage thaï des pieds, pratique consistant à exercer des pressions sur la plante intérieure des pieds afin de stimuler diverses lignes d’énergie du corps.

Espaces thématiques recommandés :

Voir aussi :